La Blockchain, aussi appelée chaine de bloc est une nouvelle technologie qui permet d’inscrire des transactions dans une base de données décrit comme un grand livre ou registre. Y sont inscrite la totalité des transactions effectuées en cryptomonnaie. Le créateur du bitcoin fut l’inventeur de la technologie Blockchain. Les autres crypto monnaies ont suivi le même procédé en utilisant eux-aussi la technologie de la blockchain.

Un bloc constituant une partie de la blockchain (chaine de blocs) contient un certain nombre de transaction de cryptos et à chaque validation d’un bloc, ce dernier est enregistré dans la blockchain. L’ensemble des cryptomonnaies (Cryptomonnaie : définition) utilisent le principe de la blockchain (Bitcoin, Litecoin, Ripple, Ethereum, Cardano) mais certaines cryptos ont leur propre blockchain comme le BNB de Binance qui utilise sa Binance Smart Chain.

Ce système de vérification et de validation de bloc un à un, permet de certifier qu’aucun utilisateur ou groupe n’essaie d’insérer de fausses transactions dans la blockchain afin de la corrompre ou de tricher.

La technologie de la blockchain.

Comment la Blockchain fonctionne ? Principe de la technologie « Blockchain ». La blockchain fonctionne comme une base de données. C’est un livre ou un registre qui contient des informations codées par hash. Chaque fois qu’une transaction en cryptomonnaie est exécuté quelque part dans le monde, elle est d’abord envoyée pour vérification a des mineurs, puis si cette dernière est correct, elle est validée formant est ajoutée a un bloc. Entrée dans ce bloc, elle devient protégée contre toute falsification par des nœuds de stockage. C’est un système efficace car les blocs sont validés par divers mineurs de confiance dont chacun appose sa signature numérique (hash).

Consensus de la preuve de travail :

Le principe du consensus de la preuve de travail est un principe qui nécessite une puissance de calcul pour calculer et vérifier chaque transaction par les mineurs. Bitcoin est le premier à se servir de la preuve de travail. l‘ensemble des calculs se fait par hash SHA-256, ce qui signifie des chaines qui se composent de 256 caractères.

Consensus de la preuve d’enjeu :

Le principe du consensus de la preuve d’enjeu et l’autre option à la preuve de travail. Lui aussi utilisé pour le Bitcoin mais aussi d’autres cryptomonnaies, cette technologie sert là aussi de sécuriser le réseau envers toute attaque ou corruption. A la place d’utilisé une puissance de calcul, ce consensus est basé sur l’acquisition d’actifs de la blockchain lié à la crypto concernée. Les mineurs ne se contente plus seulement de miner mais ils doivent acheter ou gagner des cryptos.

Principe des blocs des blockchains :

Des qu’une transaction ou opération est faites avec des cryptomonnaies (Quelle est la liste des cryptomonnaies), l’information est envoyée pour être validées par des mineurs. Après un certain nombre de transaction, un bloc est créé et chacune des opérations qu’il contient doivent ensuite être signé par les mineurs. Une fois qu’un bloc est totalement vérifié et validé, il est ensuite horodaté et inséré à la chaine de blocs (blockchain). Une fois qu’il est inséré, il est impossible de le falsifier ou de le supprimer. Tout le monde peut le consulter en lecture seule.

blockchains

 

Chaque bloc contient :

  • Un nombre de transactions de cryptomonnaies.
  • Un hachage pour l’identifier
  • Un contrôle des mineurs en regard du bloc précédent
  • Le détail du travail concernant la vérification (Preuve de travail ou preuve d’enjeu).

Les blockchains sont visibles par tous via des explorateurs et chacun peut y voir chacune des transactions qui y sont quotidiennement ajoutées. Les utilisateurs, comme les mineurs peuvent donc accéder aux données de la chaine sur le réseau sur lequel il se trouve. Il existe de nombreuses blockchains. Bitcoin utilise la sienne, la première à avoir vu le jour, alors que BNB de Binance utilise sa propre Blockchain. Le principe est quasiment le même mais chacune de ces deux blockchains à ses avantages. Les blockchains de tous types sont obligatoires dans l’univers des cryptomonnaies pour sécuriser cette technologie et assurer la confiance de ses utilisateurs en apportant une entière transparence.

A lire : Quels Altcoins pour 2021 ?

La blockchain offre une sécurité des informations et transactions quasi parfaite. Pour pouvoir accéder à ces données de manière frauduleuse ou détournée, il serait nécessaire d’avoir accès à la majorité de la puissance de calcul. On parle alors d’une attaque à 51%. Celui qui obtiendrait une telle puissance de calcul supérieur à 51% de l’intégralité du réseau qui constitue la blockchain en question pourrait prendre le contrôle et donc, falsifier des données, en ajouter ou en supprimer.

Fonctionnement de la blockchain simplifié :

  • Une opération est faite en cryptomonnaies est envoyée aux mineurs
  • Une fois un certain nombre de transaction reçu, ces dernières sont vérifiées par des mineurs
  • Une fois que les mineurs certifient ces transactions, elles sont ajoutées à un bloc
  • Le bloc est envoyé à la suite de la chaine de bloc
  • La chaine complète de blocs constitue une blockchain.

Lexique des termes utilisés dans cet article :

Blockchain : Grand livre, ou base de données dans laquelle sont notés toutes les opérations effectuées en cryptomonnaies (Quel est le cours des crypto monnaies).
Mineurs : Les mineurs sont des atouts majeurs du réseau qui mettent à disposition leurs ordinateurs et donc leur puissance de calcul de processeur ou de carte graphique pour vérifier l’intégrité de chaque bloc et le valider pour qu’il soit ajouté aux blockchains.
Hash, Hashage : Un hash, est une chaine de caractère qui permet d’identifier une transaction sur la blockchain. Le hashage est la création de cette chaine de caractères.
Bitcoin, Ethereum : Cryptomonnaies utilisant la technologie de la blockchain
Nœuds :  Les nœuds sont des ordinateurs reliés au réseau

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici