En cryptomonnaie, on entend souvent parler de procédure KYC, pour Know your customer qui se traduit par “connaître votre client”. Il s’agit d’un processus visant à obtenir l’identité d’un client par le biais d’envois de pièce d’identité officielle. Cette procédure à été mise en place afin de lutter contre la fraude et le blanchiment d’argent, mais aussi contre les risques de vol ou utilisation frauduleuse de votre compte sur les échanges. Cette vérification d’identité est indispensable sur beaucoup de plateformes d’échange pour pouvoir l’utiliser et déplacer votre argent ou vos cryptomonnaies.

KYC Know Your Customer

Comment faire un KYC (Know your customer) ?

Lorsque vous créez un compte sur une plateforme, comme Binance par exemple (voir notre avis sur Binance), ou encore Coinbase, arrive le moment où on vous demande de vérifier votre identité. C’est cela que l’on appelle le KYC, une simple vérification de votre identité afin de s’assurer de qui utilise le compte. Généralement, il ne vous ai demandé qu’une pièce d’identité et parfois d’un selfie afin de le valider. Cette procédure est obligatoire pour pouvoir retirer de l’argent ou des cryptomonnaies, mais également pour vous éviter bon nombre de risques comme le piratage de compte, la perte de mot de passe qu’il sera facile de récupérer grâce à votre identité. Le processus s’effectue en ligne directement sur la plateforme qui le demande.

Pourquoi faire un KYC ?

Le KYC est un processus devenu obligatoire sur la majorité des plateformes. Cette procédure très simple fait partie de la réglementation en vigueur et permet de lutter contre le blanchiment d’argent. En transmettant vos données et informations, vous assurez qu’il s’agit d’une personne réelle. Si vous deviez un jour prouver que tel compte vous appartient bien, il suffira de fournir votre justificatif d’identité pour le prouver.

Le KYC est devenu obligatoire pour toute entreprise souhaitant détenir des clients. Cette procédure est demandée même dans la vraie vie, par votre banque ou tout services bancaires, les institutions financières, les assurances etc, tout comme elle l’est dans le domaine de la cryptomonnaie.

Certaines plateformes décentralisées, appelées les DEX ne demandent pas pour certaines de passer le KYC (Know your customer) mais cela implique qu’il vous sera plus difficile de revendiquer la propriété d’un compte.

Les documents demandés pour un KYC

Sont accepté pour valider votre identification sont :

  • Passeport
  • Permis de conduire
  • Carte d’identité

La vérification s’effectue en quelques heures en ligne. Si les informations fournies sont en conformité avec la demande du site, votre compte est validé.

Conclusion

Si vous êtes habitués des plateformes d’échange, alors cette étape de vérification d’identité doit vous être familière. Attention à bien vérifier qui vous demande tout de même de valider un KYC. Bien que cette procédure soit devenue un standard dans l’univers des cryptomonnaies, un site frauduleux pourrait utiliser cette demande pour soustraire vos documents et données personnelles. Assurez-vous de bien être sur un site légitime et que ce dernier soit en droit de vous demander d’effectuer cette démarche.

Nous vous parlions récemment de l’application Pi qui demande un KYC alors qu’il n’est pas question d’argent et que le Pi n’est qu’un projet, ne disposant pas d’une vraie crypto, mais seulement du token. il faut toujours être vigilant dans la transmission d’informations personnelles pour éviter les risques d’usurpation d’identité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici