La fiscalité des crypto monnaies est soumise à la Flat Tax depuis janvier 2019. La plus-value sur les gains des cryptomonnaies est de 30% sur la partie convertie en euros. Il est désormais obligatoire de déclarer à l’administration fiscale les gains que vous avez obtenus avec vos cryptomonnaies, Bitcoin et autres altcoins.

La fiscalité concernant les cryptomonnaies était assez vague ces dernières années, mais depuis 2019, un cadre entourant les activités liées aux cryptomonnaies et venues éclaircir tout cela. Sous le régime de la Flat Tax, les cryptomonnaies, ou du moins les gains que vous pouvez en tirer sous soumis à l’impôt sur le revenu est doivent être déclaré chaque année lors de votre déclaration fiscale de revenu de l’année en cours. Comment déclarer aux impôts les crypto monnaies . si le gain lié à vos transactions dépasse les 305€, alors vous serez imposable sur ces derniers à hauteur de 30%. La flat tax se décompose de 12.8% au titre de l’impôt sur le revenu et de 17.2% au titre des prélèvements sociaux. Il s’agit d’un prélèvement forfaitaire unique.

Fiscalité des crypto monnaies, utilisez le cerfa 2086

Pour déclarer vos gains en cryptomonnaie, il vous faut utiliser le cerfa 2086 dans la partie déclaration des plus ou moins-values de cessions d’actifs numériques.

Impôts sur les cryptos, s’y retrouver

L’impôt sur les cryptomonnaies ne concerne que la partie que vous allez recevoir en euros. Ainsi, si vous achetez un bitcoin et que vous le revendez en faisant des gains contre des euros, vous serez imposé sur ces gains. Par contre si vous revendez votre bitcoin contre un stablecoin par exemple, ou une autre cryptomonnaie, à ce moment-là vous n’êtes pas imposable, car il s’agit toujours de cryptomonnaie. La plus-value imposable concerne donc tout ce qui est à un moment donné converti en euros et qui fait partie de vos gains. Voir aussi comment déclarer Coinbase aux impôts ?

Imaginons que vous achetiez un bitcoin à 50.000€. Vous revendez ce dernier à 60.000€ contre des euros. Vous serez donc imposable sur la somme de 10.000€ correspondant aux gains que vous avez fait sur cette transaction et devrez donc payer 30% de ces gains, soit 3000€. Si par contre vous revendez votre bitcoin 60.000€, mais que vous choisissez de l’Ethereum comme moyen de paiement, alors dans ce cas, vous n’êtes pas imposable tant que ces gains restent en Ethereum.

Impôt sur les bénéfices

Seuls les bénéfices tirés du trading de cryptomonnaie sont imposables à partir du moment où ses bénéfices sont convertis en euro, à lire la valeur des crypto monnaies en euros. Tant que la partie-bénéfices reste en cryptomonnaie ou stablecoin, ceux-ci ne sont pas imposables. Il est donc intéressant de conserver ses gains et bénéfices en cryptomonnaie pour pouvoir par exemple les réinvestissant avoir à payer d’impôts.

À retenir :

  • Seuls les gains/bénéfices sont imposables : ceci est vrai seulement si vos gains / bénéfices sont convertis en euros ou en dollars. Tant qu’ils restent en cryptomonnaies, ils ne sont pas imposables.
  • La plus-value imposée à 30% : Le régime fiscal impose une taxe fixe de 30% sur la plus-value réalisée à partir de crypto actifs.
  • Bitcoin et autre crypto imposable ? Non, tant que les fonds demeurent en crypto, ils ne sont pas concernés par l’impôt sur le revenu. Quel site pour acheter crypto monnaie ?
  • Déclarer chaque année ! La déclaration d’impôt sur les cryptos actifs se fait au même moment que la déclaration sur le revenu, soit chaque année au moment du calcul de l’impôt.
  • Le régime choisit : la fiscalité a choisi la Flat Tax, c’est-à-dire un impôt fixe de 30% sur toute plus-value faite avec vos cryptos actifs

Cet article pourrait aussi vous intéresser : Quelle crypto en juin 2021 ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici