La cryptomonnaie Terra (LUNA) a subi un crash dévastateur en cette année 2022. Cependant, au lieu de disparaître complètement de l’univers des cryptos, sa blockchain a été rebaptisée avec le code Terra Classic (LUNC). La nouvelle blockchain fait peau neuve et se veut révolutionnaire. Elle a de nombreux projets en cours de réalisation avec une communauté très active derrière elle. Elle espère démontrer que Terra a encore un avenir passionnant en réserve. Cependant, LUNA 2.0 ne semble pas décoller aussi vite que les fans le souhaiteraient. Les experts sont d’avis que Terra Classic (LUNC) a un gros obstacle à franchir pour pouvoir se développer pleinement. L’étape la plus difficile de son histoire s’écrit maintenant.

Terra Classic (LUNC) doit prouver sa fiabilité

L’écosystème Terra (LUNA) a été complètement anéanti au mois de mai 2022 et a connu un depeg* (*la valeur du stablecoin associé à la crypto n’est plus équivalente à la devise fiat à laquelle il est rattaché) historique sur son stablecoin. Cependant, il est rapidement, décidé à ne pas s’éteindre, revenu dans le monde des cryptomonnaies. Il a en effet pu lancer sa nouvelle blockchain le 28 mai 2022, sous le titre Terra Classic dont le token natif est LUNC. Les développeurs de Terra Classic ont déclaré que leur nouvelle blockchain appartient à la communauté. Ils ont également déclaré qu’elle n’avait aucun lien avec Do Kwon, le fondateur de Terra (LUNA) dont les utilisateurs ont totalement perdu confiance.

Cependant, la communauté reste encore fébrile au sujet du Terra Classic (LUNC), car certaines questions que ces derniers se pose restent sans réponse. Un ancien développeur de Terra, Will Chen, a demandé :

  • Qui sont les baleines du nouveau jeton LUNC ?
  • Qui contrôle réellement le réseau ?

Ces questions ne semblent toutefois pas empêcher la communauté de participer activement à la reprise du LUNC dans l’espoir (très avoué) de le revoir passer la barre des 1$ même si la route vers cet objectif est encore bien longue.

Luna classic Lunc

Un BURN massif mis en place.

La communauté a suggéré afin de réduire le nombre de LUNC disponible une taxe burn sur les transactions liées au LUNC. Ainsi, 1.2% de chaque transaction serait brûlé. Cependant, et à ce jour, la taxe burn, mise en place et effective, ne concerne que les transactions ON-CHAIN, ce qui signifie qu’elle n’est appliquée que pour les dépôt et retrait de crypto sur les exchanges par exemple. Ce que souhaite la communauté serait que cette taxe soit appliquée sur toutes les transactions concernant le LUNC, autrement dit, même OFF-CHAIN. Ainsi, toutes les transactions effectuées sur les exchanges comme Binance par exemple, serait impactée par cette taxe et contribuerait ont brûlé un nombre très important de LUNC.

La proposition a été votée et approuver a plus de 99% par la communauté, reste à savoir si les exchanges vont jouer le jeu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici